La révolte gronde à Nox, le changement arrive et ça ne plait pas à tout le monde ! Choisissez votre camp et faites le vite, des têtes vont commencer à tomber.
 

Partagez|

Coming down [Qui voudra bien]

avatar
Joker
Prince Taesch CondéJoker
Messages : 32
Date d'inscription : 11/05/2018
Age : 17
Localisation : Lycée Sweet Amoris

Carnet de Bal
Race : Vampire
Emploi: Lycéen
Rang : Chef de famille
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Coming down [Qui voudra bien]  Sam 11 Aoû - 14:35



Coming downArc 1 - Fake Love
picture perfect porcelain    
Prince, se faisait-il appeler, et personne ne le reconnaissait. Ces menottes, c’était un véritable sort puissant. Il n’avait pas seulement hérité de l’apparence délicate de l’humain d’Aleister aux yeux des autres, il avait aussi éveillé quelques un de ses pouvoirs démoniaques. Par exemple, il pouvait faire croire à ses clients qu’ils passaient le meilleur coït de leur vie sans  qu’il ne les approche. Il avait gardé sa grâce toute naturelle et, alliée à la peau de porcelaine et aux lèvres rouges et frémissantes de l’hôte de son ami, il avait rapidement grimpé les échelons jusqu’à la première place du classement.
Voilà plus de deux semaines qu’il avait été envoyé dans cette maison close. Le maître d’Aleister n’avait remarqué aucun changement et ne lui avait pas non plus expliqué ce qu’il comptait faire du sang et du sperme qu’il recueillait ici.
Si cette demande avait été polie, encore, mais le maître lui parlait tout le temps comme à un chien. C’était fatiguant et cette incapacité à utiliser la télépathie lui vrillait le cerveau chaque fois qu’il utilisait. Il avait été des plus polis et des plus obéissants mais ses chaînes n’avaient fait que se resserrer sur ses poignets à chaque fois que le maître venait lui rendre visite. Le vampire commençait à en avoir assez d’être traité ainsi mais il ne pouvait rien y faire.
Il fit glisser ses draps de soie sur ses jambes et s’étira doucement. L’oie dorée tatouée à l’intérieur de son poignet, une semaine plus tôt, quand il avait rejoint les rangs de la maison, le démangeait encore un peu mais il savait que la gratter ne ferait que renforcer l’irritation. Il regarda le vieil homme assis sur une chaise qui remettait ses chaussettes. Un hybride. Un commerçant, sûrement. Il avait un sourire béat sur le visage. Le pauvre bougre n’avait pas conscience d’avoir tout imaginé avant de s’être joui dessus.
L’homme regarda ses cuisses à découvert, sa tenue provocante et Taesch sut qu’il avait de nouveau envie de lui. Malgré tout, il ne chercha pas à lui demander quoique ce soit et commença à fouiller dans une belle bourse en velours, s’appuyant contre le paravent qui représentait une barque enchaînées à des oies. Taesch secoua la main et lui fit signe de le regarder.
“Le règlement, c’est à l’accueil mon mignon.”
Bien sûr, la mère maquerelle refusait que ses petits protégés ne puissent s’en mettre plein les poches et payer leurs contrats plus facilement. Ils n’étaient que les esclaves du désir et restaient ici jusqu’à n’être plus bon qu’à éplucher des pommes de terre en cuisine.
Le petit vieux reprit sa bourse, le salua et s’en alla, laissant la chambre ouverte. Le couloir fourmillait de maris pressés de rentrer et de jeunes gens brimés par un couvre feu à cette heure là. Les habitués venaient plus tard, ceux qui travaillaient jusqu’à l’aube aussi. La Grange aux Oies était ouverte dix-huit heures par jour, ne laissant que peu de repos à ses employés. Un jeune homme passa devant sa chambre et lui sourit. Vermeille venait de finir son client, lui aussi.
“Tu ne chômes pas, Prince ! Conseillers et courtisans se pressent pour voir le nouveau cygne de la grange.”
Une pointe d’amertume perçait dans les paroles de son voisin de chambre. Vermeille était un véritable artisan du plaisir avant que Taesch ne vienne jeter un pavé dans la mare avec sa grâce imposante et son talent illusoire. Le vieux vampire désigna son tatouage doré avant de sourire, doucereusement.
“N’exagère pas, je ne suis qu’une oie comme les autres.”
La mère maquerelle se pointa en haut de l’escalier. Mama, comme elle se faisait appeler, était une vampire de quelques quatre cent ans, toujours très soignée. Sa robe actuelle, dans les tons parme et marron clair, dévoilait son ventre plat et mettait en avant sa poitrine généreuse. Ses bras étaient chargés de nombreux bracelets de bras et de poignets, annonçant sa visite comme une cloche le jour d’un enterrement. Ses cheveux bruns étaient lâchés et doucement gaufrés. Celle ci- se tenait donc, grave et immobile. Son regard perçant fanait sa beauté.
“Prince, un nouveau client pour toi, prépare toi.”
Taesch salua Mama, Vermeille et claqua sa porte. D’un sort rapide - bon sang, ces pouvoirs de démons lui manqueraient - il rangea sa chambre, qui parut aussi neuve et intouchée que si personne n’y avait jamais habité. Il se planta devant la fenêtre et fixa les gros nuages blancs qui lui couvraient la vue du château, un peu plus en hauteur. Sa vie lui manquait et, honnêtement, il espérait vraiment que tout ce qu’il faisait n’était pas vain. Aleister l’avait peut-être abandonné et il ne pouvait pas joindre sa mère ...
Son client mis un temps fou à monter les escaliers mais son attente ne fut pas trompée. Quelqu’un frappa à la porte et Taesch ordonna d’entrer de sa voix la plus suave. Enfin, celle de l’humain d’Aleister du moins.
Il se demanda qui venait ici passer la journée - ou seulement une partie, alors que l’aube se levait et se retourna. Une chose était sûre, il ne s’attendait pas à voir cette personne. Il resta un instant figé et fit un petit geste vers le lit.
“Bonjour. J’arrive tout de suite.”
©️ Justayne

Coming down [Qui voudra bien]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox : Res Novae :: Ravenwell, city of shadows :: Le Quartier Populaire :: Maisons de Plaisirs-