La révolte gronde à Nox, le changement arrive et ça ne plait pas à tout le monde ! Choisissez votre camp et faites le vite, des têtes vont commencer à tomber.
 

Partagez|

Typologies des différentes races

avatar
AmaterasuAdmin
Messages : 44
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 2017
Localisation : Au Palais des Dieux

Carnet de Bal
Race :
Emploi: Dieu
Rang : Bah ... Tout - Puissant
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-resnovae.forumactif.com
MessageSujet: Typologies des différentes races  Lun 1 Jan - 16:48






Les races

Ici, on peut être un peu n'importe quoi! Mais reste à savoir ce que c'est, n'importe quoi.
Règlement ☁️ Espace personnage ☁️ Croisée des Chemins

Contact


Lucius von Dast
MPAdmin


Dracula style • Les vampires
Les vampires sont amateurs de sang comme certains peuvent l'être de vin. S'ils ne peuvent généralement se nourrir que de ce précieux fluide vital, ils préfèrent les bons crus. Les palais et langues les plus exercés se passeront difficilement des élevages de qualité, tandis que d'autres préféreront une provenance plus sauvage et aux saveurs moins subtiles.
Afin d'éviter l'inanition et la folie, un vampire se nourrit en moyenne tous les deux jours,
de quelques litres, pas assez pour tuer un Humain adulte en bonne forme. Malheureusement pour l'espèce mortelle, les vampires sont aussi très gourmands.
Peuvent-ils se nourrir de sang mort ? Oui. Mais c'est dégueulasse.
Peuvent-ils avaler autre chose que du sang ? Oui, l'aliment - bien qu'ayant rarement bon goût pour le vampire, tout dépendant du palais de l'individu - se retrouve ensuite désintégré dans une flaque de sang acide à l'intérieur de l'estomac.

Le soleil, l'ail et les signes religieux n'affectent pas les vampires. Ils ne craignent pas les éléments, les températures extrêmes ni les blessures graves dont ils guérissent rapidement. Les maladies dont ils peuvent souffrir sont rares et bien différentes de celles affectant les Humains.

Sont-ils morts et ressuscités ? Loin de là. Ils sont ce qu'ils sont, comme un chat diffère d'un chien. Si leur système ressemble à s'y méprendre à celui d'un cadavre humain, il fonctionne pourtant. Qui sait ? L'évolution les changera peut-être d'ici quelques milliards d'années.
Le sang des vampires ne circule que très peu, leur cœur pas très lentement et ils n'ont pas besoin de respirer. Leur cerveau, en revanche, tourne à plein régime et c'est quasiment l'unique point faible qu'un tueur de vampires pourrait exploiter.
En plus de cela, ils disposent d'une force et d'une résistance supérieures à celles d'un Humain. Force qu'ils tirent du sang qu'ils ingurgitent.  


La proie • Les humains
Les Humains sont certes plus faibles, plus pauvres et ont une vie bien plus courte que les vampires. Ils sont généralement un peu moins beaux et gracieux. Il est facile de les estimer comme étant inférieurs et de mal les traiter. Ils font d’excellents esclaves pour peu qu’on leur fasse assez peur. Et pourtant...

Pourtant les Humains ne sont pas si fragiles et démunis qu’on pourrait le croire. En dépit de tous les dangers qui se dressent sur leur route, ils survivent. Obstinés par l’idée de rester en vie, travailleurs, ingénieux, ils s’adaptent à n’importe quelle situation. Jetez un humain au feu et il se pourrait bien qu’il s’en sorte ! En plus, ils se reproduisent comme des lapins se sentant soudain menacés d’extinction et peuvent bouffer à peu près n’importe quoi pour se nourrir. Le comble : ils sont parfaitement indispensables pour la survie des vampires.

Maltraiter un Humain, c’est prendre des risques. Le risque qu’il se venge, qu’il se rebelle, qu’il unisse sa force à une horde d’autres rageux contre laquelle vous ne pourrez rien faire, même quand ils essayeront de séparer votre tête du reste.

Alors faites gaffe amis vampires. Le grain de sable capable de foutre en l’air la magnificence du mécanisme ravenien, c’est peut-être bien l’Humain.


Pourquoi pas ? • Les hybrides
L’Hybride est rare, l’Hybride est délicieux, l’Hybride est imprévisible. Né d’une union parfois considérée comme contre-nature tout autant que son produit est merveilleux, les êtres mi-humains, mi-vampires n’ont certainement pas la vie facile. A une crise identitaire attendue s’ajoute le comportement d’autrui vis à vis de leur nature double. Certains les adorent, d’autres en ont peur, d’autres encore en font la collection... Les vampires sont encore plus dangereux pour les hybrides que pour les humains, car il est difficile de résister au goût unique et prodigieux de leur sang. L’hybride représentant aussi un défi à cause de ses capacités mystérieuses, ne sont pas rares les nobles qui organisent de petites chasses à travers la ville de Ravenwell pour s’approprier cette denrée rare.

Les Hybrides cumulent aléatoirement les capacités de leurs deux races parentes. Qui aura une force exceptionnelle et une capacité d’adaptation hors normes, qui l’agilité et l’opiniatreté... Les possibilités et les combinaisons sont multiples, produisant parfois l’inattendu et sans limite. Des Hybrides absolus qui ont su développer à fond toutes les possibilités de leur ADN ? Oui ! Des Hybrides absolument nuls en tout ? Certainement aussi, bien qu’ils n’aient pas dû vivre bien longtemps.
En moyenne, un Hybride vit deux siècles, soit à peu près deux vies humaines. Pour les deux côtés de la famille, c’est tragique. Quand on vous disait que la vie d’Hybride n’était pas facile !


Chaotiques et intrusifs • Les démons
/!\ Attention cette race n'est disponible que pour un double compte, sauf si vous reprenez un prédéfini !
Les démons sont en quelques sortes les sous-dieux du panthéon noxian. Ils servent de messagers et d’acteurs, tout en ayant leur propre volonté et leurs propres buts. Un démon est un individu à part entière, avec son nom et sa personnalité. Ils appartiennent à des classes et ont diverses habilités. Bien entendu, ils sont immortels.

Habituellement, ils vivent en Enfer, où ils servent les intérêts de leur «famille», de Lucifer et des autres dieux. Mais il arrive que, de temps en temps, l’un d’eux soit invoqué dans la dimension des mortels. S’installe alors un petit jeu : le démon va-t-il réussir à trouver une faille dans le piège de l’invocateur ? Pourra-t-il vivre dans la débauche la plus totale au sein des mortels ? Atteindra-t-il quelques uns de ses objectifs personnels et pervers ?
Un démon invoqué n’aidera jamais son invocateur par la seul grâce de sa bonne volonté. Marchandage, chantage et piège doivent donc être des qualités que maîtrise l’invocateur. Ainsi que de la patience, de la répartie et une bonne dose d’endurance. Car le démon ne laissera passer aucune erreur. Et s’il le fait, ce sera sciemment et parce qu’il voudra se servir de son «maître» pour un objectif mystérieux.

Les démons ne sont pas des êtres très fidèles par nature (bien qu’il en existe dont la loyauté à été acquise) et les guerres intestines en Enfer sont légions. Il n’est pas rare pour un démon de changer de camp plusieurs dizaines de fois au cours de sa longue vie. Alors quand il vient sur Terre, ce n’est certainement pas pour se courber avec sincérité devant l’Empereur de Nox.

Les démons en séjour sur le plan des mortels doivent rapidement trouver un corps à investir une fois sortis de leur cercle d’invocation, sans quoi ils risquent le renvoi automatique en Enfer, voir la destruction pure et simple. Dans le cas d’invocation où l’invocateur (d’un niveau de maîtrise élevé) lie le démon à son sang, il est fortement déconseillé de tuer son «maître» au risque sinon de subir également un renvoi ou une destruction. Certains invocateurs de rang extrêmement supérieur sont même capables de lier leurs douleurs au démon. Dans le cas d’une fuite, la vie dudit démon peut vite devenir insupportable. Ils ne sont en effet pas accoutumés aux sensations des mortels, étant plutôt insensibles pour leur part.
Une fois sont installation réussie, le démon devra néanmoins changer de corps régulièrement, la fréquence dépendant de la puissance et de la stabilité de l’énergie de l’entité. S’il ne le fait pas, le corps mourra et il risque une nouvelle fois l’exil ou la destruction.

Qu’en est-il du premier propriétaire ? Un démon puissant et exercé pourra soit préserver soit éjecter la conscience et l’âme de celui dont il investit le corps. Si le démon est plutôt faible dans sa hiérarchie ou peu exercé à la possession, il sera sans doute forcé de cohabiter. Selon les cas, cela peut s’avérer très pénible. Parfois, la destruction de l’âme est automatique, si le démon dégage une énergie particulièrement instable.

Les démons conservent certaines de leurs habilités magiques, comme la téléportation et la métamorphose. Ils sont cependant bien moins puissants dans un corps mortels et pousser sur leurs capacités pourrait entraîner la destruction du corps.

Les classes démoniaques :
☆ Les démons des sept péchés capitaux, des spécialistes aux nombreuses déformations professionnelles.
☆ Les experts en possession, de grands acteurs.
☆ Les entités supérieures, très imbues d’elles-mêmes.
☆ Les esprits malveillants, d’anciens mortels qui ont fait de très très vilaines choses.
☆ Les larbins, faibles et obéissants, assez pour les invoquer sur un coup de tête une nuit de pleine lune dans un pentagramme inversé sans fioriture et avec un peu de sang de chèvre. Une bonne solution pour le ménage de printemps !

Vous ne pourrez incarner un représentant que des trois premières catégories, les autres s'échappant rarement du joug de leur maître et ne survivant pas bien longtemps. A vous d'imaginer une façon originale pour justifier de votre présence ici-bas.


Au service de sa majesté • Les Chasseurs
/!\ Attention cette race n'est disponible que pour un double compte, sauf si vous reprenez un prédéfini !
Les chasseurs sont ce que l’on peut trouver de plus puissant dans les sphères armées officielles. Ils ne dépendent pas de l’armée, ce qui pourrait laisser les rangs d’oignons des officiers indifférents s’ils ne leur était pas supérieur. Les chasseurs ont en effet une autorité surpassant tous les rangs possibles, parfois même celui de l’Empereur s’il en va de sa sécurité ou de celle de Nox.

L’objectif d’un chasseur n’est pas la paix de Nox, mais sa survie. On fait appel à eux en cas de dernier retour quand l’Empire est menacé. Cela dit, ce ne serait pas un bon investissement s’ils ne servaient qu’à cela.
Pour son quotidien tranquille, le chasseur a la charge de supprimer sur décision de justice les vampires menaçant le pouvoir en place, les vampires tueurs en série qui échappent à la police, les vampires scientifiques fous... Bref, vous l’aurez compris, ce sont surtout des chasseurs de vampire.

N’est pas chasseur qui veut ! Ceux-ci sont choisis par une élite d’agents recruteurs et il n’existe pas de période de casting. Quand un recruteur vous tombe dessus et décide que vous devez devenir chasseur, vous vous taisez et vous le suivez gentiment. Bien sûr, il n’est pas impossible qu’un refus musclé le pousse à vous approuver d’autant plus, car les chasseurs ne sont pas exactement de gentils petits soldats disciplinés.
Une fois triés sur le volet pendant une année, les chasseurs suivent une formation. Ils sont une petite dizaine et à peine un quart ressort diplômé, tandis qu’une faible moitié survit.
Une fois intégrés dans le corps érudit des chasseurs de vampire au service de l’Empereur de Nox, tout nouvellement tatoués d’un signe distinctif (un cercle rompu d’un croissant de lune), celui qui n’était jusque là qu’un pilier de bar sans avenir reçoit son premier salaire. Que de richesse ! Il faut bien un gros tas d’or mensuel pour motiver un entraînement harassant quotidien et tout ce qu’il faut pour se maintenir en grande forme.
Et il vaut mieux s’entretenir si l’on veut conserver son statut, car un chasseur déchu ne peut être laissé en liberté dans la nature. Il finit généralement mort, décapité par ses anciens camarades qui n’hésiteront pas à faire le sale boulot.

Les chasseurs sont généralement recrutés parmi les Hybrides, leurs caractéristiques physiques représentant un bon point de départ. Une fois intégrés dans leur formation, ils subissent plusieurs rituels magiques qui vont modifier leur corps et les rendre plus puissants. A la fin, ils ne seront plus vraiment hybrides, humains ou vampires. Ils seront des chasseurs. Beaucoup méprisent de fait les humains, bien inférieurs à eux.
Qu’elle qu’ait été sa race de naissance, le chasseur vit très très longtemps. Et il ne vieillit pas facilement.
Ce sont de redoutables enquêteurs aux sens bien développés qui remarquent tout. Il est presque impossible de leur échapper, d’autant qu’ils ne sont pas affectés par la paperasse des frontières, contrairement à leurs cibles.
Gare, gare, donc, à celui qui voudrait semer le trouble à Nox.







Typologies des différentes races

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox : Res Novae :: Vive le vent, vive le vent ♪ :: Grimoire des Temps Anciens-